G. van Moeseke 02/07/2013



Soutenance publique de thèse de Geoffrey van Moeseke 02/07/13

« Pour des projets de qualité énergétique.
Proposition d’actualisation des approches de l’énergie en architecture sur base des principes du développement soutenable »

Si l’on souhaite faire de l’architecture un vecteur de développement soutenable, la réponse à la question énergétique ne peut se limiter à l’application de standards constructifs. Il est nécessaire de contextualiser ces standards et de les compléter d’une approche cohérente avec l’ampleur de l’objectif de soutenabilité. Dans ce cadre, cette thèse place la question énergétique face à sa propre complexité et à ses relations avec les autres dimensions de l’architecture.

En particulier, elle propose cinq ensembles de développements originaux :
- 1/ une critique des démarches actuelles (Passivhaus et bâtiments net zéro-énergie), dénonçant leur limitation à l’idée performance, tout en justifiant leur ambition ;
- 2/ une identification et un dépassement de règles doctrinales encore présentes dans le domaine ;
- 3/ l’ouverture de pistes de recherche et de conception, notamment par la mise en perspective de la notion de confort dans une approche écouménale ;
- 4/ la proposition d’un processus de conception centré sur l’idée de gestion du risque et le principe de responsabilité partagée.

Par ces développements, cette thèse propose une approche de la qualité énergétique qui lui attribue les propriétés d’une démarche de projet, à savoir exemplarité (définition d’un idéal), opérativité (association de la conception et de la réalisation) et pronominalisation (identification d’une logique d’acteurs). Ce lien avec la notion de projet démontre la capacité de la question énergétique à interroger l’objet fondamental de l’architecture : la création de lieux correspondant à une certaine façon d’être au monde.

Lieu :

Mardi 2 juillet 2013 à 14h00

Auditoire SUD 19, Place Croix du Sud, 1348 Louvain-la-Neuve


 

 (PDF - 53.3 ko)